Les invités de la Quarantième :

Claude Ecken
Claude Ecken, romancier, nouvelliste, scénariste de BD, critique, animateur, lecteur, est un touche-à-tout qui a surtout la passion pour moteur. Lauréat de deux Rosny aîné, d'un Grand prix de l'Imaginaire et de quelques autres prix secondaires, il s’intéresse surtout à l'impact social des nouvelles technologies ou aux dérives politiques, économiques, écologiques, qui modifient insensiblement notre quotidien. Il a organisé la convention francophone au siècle dernier, à Lodève, en 1999, afin de rendre un peu à ces rencontres ce que ces rencontres lui avaient apporté.
photographie
Phot. JJR
Jean-Pierre Fontana
Son amour du cinéma l’amène au fantastique et à la science-fiction. Romancier, nouvelliste, éditeur de fanzines et revues, il organise de nombreux festivals, stages et congrès. Il fonde en 1974 le Grand Prix de la Science-Fiction Française devenu en 1988 Grand Prix de l'Imaginaire, en même temps qu’il organise la première Convention Française de Science-Fiction, à Clermont-Ferrand, il y a... quarante ans !
photographie
Nathalie Labrousse-Marchau
Professeur de philosophie, N. L.-M. est tombée dans la science-fiction une première fois à l'âge de 11 ou 12 ans, en découvrant les romans de Philippe Ebly et de Christian Grenier. Elle fera une rechute en classe préparatoire, après avoir lu le remarquable essai de Guy Lardreau, Fictions philosophiques et science-fiction. Dès lors elle s'infiltrera peu à peu dans le petit monde du fandom, jusqu'à devenir responsable du volet pédagogique des Utopiales, entre 2004 et 2010. Là, elle va travailler sur les intérêts pédagogiques de la SF et développer de nombreux jeux, de l'uchronie aux machines étymologiques, présentés au colloque universitaire de Nice en 2010, ainsi que dans des bibliothèques en 2011. Elle a également collaboré à plusieurs revues, notamment Faëries et Asphodale (chroniques, traductions ou dossiers).
photographie
Georges Pierru
Derrière l'animation de la Vente aux Enchères des Conventions de SF, le jeune G. Pierru cache cinq décennies de participation au Fandom français. Retenons :
- Rédacteur en chef de l'éphémère revue Nébuleuse ("La science-fiction du Futur"), émanation du groupe Remparts en 2004.
- Tourneur de manivelle de sa Gestetner pour la célèbre et mensuelle A.P.A., ancêtre imprimé des blogs actuels, qui regroupa plus de 50 fans dans les années 70/80.
- Création de deux fanzines qui ne connurent qu'un seul numéro chacun : "Opale" (1972) et "Yearzine" (1978), ainsi que la mise au point de l'unique fanzine sonore de la SF française : "Zizine", sur mini-cassette, trois N° (1980).
- Parodie de quelques poèmes célèbres (sur le site de Quarante-deux).
Maintenant retiré du monde actif, se promène de conventions en utopiales diverses, en gérant les statuettes du Prix Rosny-aîné.
photographie
Phot. JJR
André-François Ruaud
Écrivain, essayiste, nouvelliste, fanéditeur, André-François Ruaud est devenu, au fil du temps, éditeur. Avec un groupe d'amis, il s'est lancé en 2003 dans l'aventure de la création d'une maison d'édition, les Moutons électriques, dont le siège social est à Lyon. Cela fait dix ans, maintenant, et c'est l'occasion de fêter joyeusement cet anniversaire, ainsi que les soixante ans de la revue Fiction, que les Moutons font revivre depuis 2005.
photographie
Phot. JJR